supposons qu'un "individu qui est socialement parfaitement acceptable" ait le désir d'augmenter le score de karma moyen


alors le score de karma de cet individu se trouve sur la moyenne sociale d'environ 25% : le maintien et même l'expansion du statut social est plus important que d'avoir des pensées, des émotions, des intentions et des actions positives et nobles en permanence

 

cet individu prend principalement refuge dans l'égo, qui adore le contrôle et la routine car il vit dans la peur  

l'égo résistera donc bec et ongles si l'individu veut prendre refuge dans la conscience supérieure

 

dans ce contexte il est peu logique que cette personne se concentre en continu afin d'éviter des pensées, émotions, intentions et actions négatives au cours de la routine quotidienne, car cette peur de perdre le contrôle créera une situation de stress persistante

en conséquence, l'égo ne fait qu'augmenter en force parce que ce stress donne à l'égo une raison d'exister supplémentaire

cela peut sembler paradoxal mais il est plus efficace de laisser passer le moment de stress tel quel dans une première phase et ensuite, quand on est 100% zen lors d'une deuxième phase, d'analyser les faits via la conscience supérieure 

ce retard ne pose aucun problème car pour la conscience supérieure l'expérience elle-même et le souvenir de cette expérience sont identiques

l'individu peut aussi prendre une pause spirituelle :  l'individu pourrait faire du yoga après une journée de travail bien chargée, partir en vacances pour se plonger dans la nature authentique ou faire un pèlerinage ou une retraite pour se détendre et se redécouvrir


le masque de l'égo est alors enfermé dans le placard pendant un petit moment


après ce bref contact avec la conscience supérieure, au cours duquel quelques conaissances ont été acquises, l'égo est à nouveau sorti du placard et l'individu reprend simplement la routine, sur la base des normes et des valeurs de la société

de telles pauses n'ont de sens que si les connaissances acquises sont suivies par des actions concrètes, sinon il n'y aura pas d'amélioration structurelle sur l'axe du karma  

alors comment cet individu pourrait s'y mettre?  

premièrement il est nécessaire que l'individu soit connecté à la conscience supérieure d'une manière de son choix, comme décrit précédemment


à ce moment-là, l'individu devient un observateur objectif de l'égo


cela permet de faire un inventaire des faits sans que l'égo puisse juger


en tant qu'observateur, l'individu examine toutes les habitudes, qui sont basées sur les normes et les valeurs de la société et les évalue avec la conscience supérieure comme benchmark


à ce titre, il/elle observe également toutes les situations où il/elle a eu des pensées, émotions, intentions et actions négatives  

 

comme mentionné précédemment, la conscience supérieure sait ce qu'est la vérité, ce qui est intrinsèquement bon et mal


ensuite c'est une question de trouver la volonté et le courage de passer à l'action

d'une part, l'individu peut modifier les habitudes qui sont intrinsèquement males

d'autre part, l'individu, toujours conecté à la conscience supérieure, peut déterminer les causes possibles des pensées, émotions, intentions et actions négatives, qui seront principalement liées à la peur

de cette manière les anciennes blessures de l'âme peuvent être guéries d'une manière durable

 

pour illustrer quelques exemples

  • hier, la chienne a aboyé pendant un moment et tu lui as grondé pour qu'elle s'arrête ... petit à petit, tu découvres que ce n'est pas l'aboiement lui-même qui t'as fait gronder, mais la peur de "ce que les voisins pourraient penser"

  • hier à table tu étais gourmand... petit à petit tu découvres que la peur de l'égo d'être en manque qui t'a poussé à cette gourmandise

  • hier tu as couru comme un fou, quand tu ne trouvais pas les clés de la voiture et que tu "devais" partir en urgence... petit à petit tu découvres que c'était une attente non réalisée, la peur de perdre le contrôle, qui a déclenché ce stress ... si tu restes calme, tu trouveras les clés beaucoup plus rapidement la prochaine fois

  • hier il y avait une fête de famille et alors il est "socialement acceptable" de s'habiller en costume avec une cravate... petit à petit tu découvres que tu te sens beaucoup plus à l'aise en jean & pull à col roulé

  • hier, c'était l'anniversaire d'un membre de la famille et alors il est "socialement acceptable" d'envoyer un cadeau... petit à petit, tu découvres qu'un anniversaire est un jour comme les autres et tu décides d'arrêter d'envoyer des cadeaux 

  • hier il y avait quelque chose à fêter et puis il est "socialement acceptable" de boire du champagne... petit à petit tu découvres que l'alcool nuit à ta santé, et tu décides de boire des thés verts dans le futur 

 

dans tout cela, il est important de ne pas se condamner soi-même, mais de trouver tout simplement l'habitude elle-même drôle, afin que tu puisses peu à peu déprogrammer cette habitude


il est drôle que tu essaies de calmer une chienne stressée en l'aboyant toi-même, ce qui ne fera que la stresser davantage


il est drôle que tu essaies de calmer l'égo stressé, qui a peur qu'il sera en manque, en engloutissant de la nourriture, ce qui ne le confirmera dans le stress 


la prochaine fois que l'égo pourrait être stressé par ces "situations déclencheurs", tu repenseras aux causes sous-jacentes et en réagissant différemment à ces "situations déclencheurs", tu pourras choisir consciemment de nier le stress

il faut en moyenne trois mois pour déprogrammer une ancienne et acquérir une nouvelle habitude


il est donc logique qu'il y ait une grande inertie si on veut se déplacer sur l'axe du karma


comparez-le à un train, qui a besoin de beaucoup d'énergie pour se mettre en route, mais une fois en mouvement peut difficilement être arrêté

à terme le score de karma, et donc aussi la zone de confort, de l'individu dépassera lentement mais sûrement ce qui est "socialement acceptable"
 

progressivement l'individu s'apercevra que l'environnement "classique" ne le comprendra plus, ne le reconnaîtra plus, ne le supportera plus, tentera de le convaincre d'agir "comme d'habitude" et donc de reprendre refuge dans l'égo voire se moquera de lui, le niera ou de le condamnera


comme tu attires ce que tu rayonnes, l'individu remarquera également qu'il/elle attirera progressivement d'autres personnes, choses et situations

de plus, l'individu réagira plus positivement aux personnes, choses et situations auxquelles il/elle a eu l'habitude de réagir négativement dans le passé : avec compassion au lieu de jugement, avec générosité au lieu de mesquinerie, avec amour au lieu de haine, avec pardon au lieu de ressentiment, en donnant au lieu de jalousie...


lorsque l'individu est plus en harmonie avec lui-même et son environnement, c'est la confirmation ultime d'une augmentation durable du score de karma